Le futur plus grand télescope du monde

Page crée  25-02-2011

 

Accueil

***

Architecture

 

Autres constructions

 

Moyen de locomotion

 

Loisirs

 

Spécial Dubaï

 

Nature

 

Ecologique

 

Humains - Animaux

 

 

Nom E-ELT        European - Extremely Large Télescope
Dimensions

42 m de diamètre

Lieu de construction Chili    1200 km au nord de Santiago

Date de mise en service

 vers 2020
Coût 1 milliard d'euros
Concepteur

ESO   Observatoire Européen Austral

    Caractéristiques

Miroir de 42 m de diamètre  pour une surface de 1200 m2.

Le  miroir d'optique adaptative, aura un diamètre de 2,5 mètres (contre 11,5 cm pour le VLT) et comportera 6 000 points d’actionnement (185 pour le VLT et 1 370 pour Sphere).

Le télescope E-ELT permettra de  viser des régions les plus lointaines.. Cela pour observer les toutes premières galaxies afin de comprendre comment elles se sont formées. Ce qui revient à remonter le temps jusqu'à quelques centaines de millions d'années après le big bang.

 

 

L’ESO a  choisi   le mont Armazones qui culmine à 3000 m. Déjà plusieurs télescopes  sont  installés dans la région. Les scientifiques pourront  se déplacer facilement d'un site à l'autre.

La région bénéficie de plus de 320 nuits claires par an et un taux d’humidité faible. Le gouvernement Chilien s'engage à protéger le site de la pollution lumineuse.

 

L'ESO est représenté par 14 pays Européens (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Italie,   Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Suède Suisse). Fin 2010, le Brésil s'est rallié au 14 pays.

 

Sciences Avenir       Onera